La dépression chez les personnes âgées

Personne âgée souffrant de dépression

D’une manière générale, on estime que la dépression est un trouble psychique touchant environ 7% de la population. Enfants, adultes ou personnes âgées : toutes les tranches de la population peuvent être concernées. Chez les personnes âgées, ce pourcentage peut monter jusqu’à 10-15%, en incluant également les formes légères de dépression. Psycho Réseaux s’intéresse d’un peu plus près à ce phénomène de société qu’est la dépression chez les personnes âgées.

Causes et symptômes de la dépression chez les seniors

Chez les personnes âgées, les raisons qui peuvent faire apparaître des symptômes dépressifs sont nombreux. Ils peuvent aussi différer des facteurs de dépression chez l’adulte, l’adolescent ou l’enfant :

  • Début de la retraite : il faut trouver un nouveau rythme de vie, de nouvelles occupations ;
  • Solitude : les enfants ont quitté le nid et formé leur propre famille, ce qui peut parfois être difficile à vivre ;
  • Décès du partenaire : un épisode traumatisant à n’importe quel âge ;
  • Perte d’autonomie et maladie : ce n’est pas évident d’accepter que notre corps nous fasse défaut alors qu’on a toujours pu compter sur lui.

Face à ces situations difficiles, on peut voir apparaître de nombreux symptômes, comme une grande fatigue, une perte d’énergie et de motivation, un état de tristesse permanent… Dans certains cas, des pulsions suicidaires peuvent apparaître, qui nécessitent une hospitalisation pour dépression.

Pour parler de dépression, il faut qu’au moins cinq ces symptômes soient apparus au cours d’une période de deux semaines. Néanmoins, n’attendez pas le dernier moment pour vous faire aider si vous en ressentez le besoin.

Accompagnement d'une personne âgée dépressive par un membre du personnel médical

source : gettyimages.fr

Accompagnement des personnes âgées souffrant de dépression

Bien souvent, la dépression est mal diagnostiquée chez les personnes âgées, voire pas diagnostiquées du tout. C’est surtout le cas pour les personnes qui vivent seules chez elles.

En maison de retraite en revanche, où elles sont entourées de personnel médical, il est plus facile de détecter les signes de la dépression. De ce fait, les tarifs d’admission en maison de retraite ne devraient pas constituer un frein. Il existe d’ailleurs plusieurs aides financières (APA, APL, ASPA…) pour couvrir ces dépenses. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici.

Une fois la dépression diagnostiquée, il sera alors possible de mettre en place un traitement adapté :

  • Psychothérapie ;
  • Médicaments ;
  • Luminothérapie ;
  • Traitements alternatifs (plantes, relaxation, etc.).

Vivre en maison de retraite, c’est également l’occasion de retrouver une vie sociale. Un élément qui peut vite redonner le goût de vivre. Certains établissements proposent également diverses activités pour remplir le quotidien des personnes âgées et stimuler leurs fonctions motrices et cognitives : balnéothérapie, art-thérapie, etc.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply